Actualité

Juventus-Bayern, les clés du match

Leaders intouchables au sein de leurs championnats respectifs, la Juventus et le Bayern s'affrontent mardi dans un duel qui promet d'être très disputé.

L'enceinte de Juventus Stadium risque de vibrer comme jamais mardi soir. Et c'est logique au vu du grand choc qui va y avoir lieu. La Vieille Dame, leader incontestable de la Serie A et vice-championne d'Europe, accueille le Bayern de Munich, patron de la Bundesliga et grand candidat au sacre continental. Les deux équipes, avec de très nombreux atouts à faire valoir de chaque côté, se promettent un duel sans merci et c'est presque dommage qu'il y ait un perdant dans vingt et un jours à l'Allianz Arena.

La Juve plus conquérante qu'en 2013

Il y a un an, le Bayern serait parti largement favori de cette confrontation. Aujourd'hui c'est un peu moins le cas. D'abord parce qu'entre-temps, l'équipe turinoise a démontré qu'elle pouvait aussi exister sur la scène européenne avec cette place de finaliste obtenue en mai dernier avec beaucoup de mérite. Et aussi parce que les Munichois ne sont pas aussi impressionnants qu'il y a douze mois. Avec le départ de Pep Guardiola qui se profile, le champion d'Allemagne semble arriver en fin de cycle et la conquête de la C1, qu'il n'a pas encore remporté sous la direction du technicien catalan, émerge comme son unique moteur dans l'optique de cette fin de saison. 

Le fait de se mesurer à un adversaire conquérant et ambitieux aidera peut-être les Allemands à retrouver la flamme, comme ce fut le cas en phase des poules contre Arsenal. Ça sera aussi un bon test pour ses joueurs offensifs, contre une équipe réputée pour sa solidité derrière. Le retour récent de Franck Ribéry à la compétition est une bonne nouvelle en ce sens, tout comme la présence de Robben, Douglas Costa et Kingsley Coman, tous opérationnels. Sans oublier aussi le meilleur buteur de la compétition, Robert Lewandowski, qui aura à cœur de reprendre les choses là où il les avait laissées en automne dernier. 

Côté turinois, on n'ignore rien de la force de frappe bavaroise. Toutefois, la bande à Allegri est aussi sûre de ses qualités et du fait qu'elle a progressé depuis sa dernière confrontation contre l'équipe allemande. Il y a trois ans, en quarts de finale de cette même C1, la Vieille Dame n'avait pas pesé lourd contre Lahm et ses coéquipiers (défaite 0-2 lors des deux matches). Une déroute qui lui avait laissé beaucoup de regrets. Cette fois, les Piémontais sont décidés de jouer le coup à fond, quitte à se faire éliminer. Avec un Paul Pogba plus mature, mais aussi des éléments tels que l'excellent Paulo Dybala, ils peuvent croire fortement en leurs chances.  
Source:goal

laisser un commentaire

J'ai un Gravatar Suivre ce topic