Actualité

Les notes de la Juventus face au FC Séville

Première défaite européenne de la saison pour la Juve qui s'incline à Séville sur la plus petite des marges, laissant filer la première place du groupe. Voici les notes des bianconeri. 

Buffon 7,5 :
 Gros match pour San Gigi : 5 belles parades dont 4 arrêts réflexes. Il a encore sauvé les meubles hier soir, jusqu’au but sur lequel il ne peut strictement rien faire.

Barzagli 5,5 : Barza a perdu un duel. Un seul. Tristement fatal.

Bonucci 5,5 : Il gère Llorente dans le jeu mais se fait littéralement manger par Gameiro en fin de match. Sa passe pour Dybala avant l’incroyable raté de Morata confirme, qu’à la construction de jeu, il joue un rôle important.

Chiellini 6 : À la limite, as usual. Une petite main par-ci, un tirage de maillot par-là. Une intervention limite sur Llorente dans la surface mais finalement, il est le seul défenseur bianconero à avoir tenu bon.

Lichtsteiner 6 : Comme ses coéquipiers, il réalise un bon début de match mais une reprise trop timide. Encore convalescent, il gère seul son côté droit depuis plusieurs matchs, sans véritable alternative. Ses -vraies- accélérations manquent cruellement. Remplacé par Cuadrado

Sturaro 6 : Bon match dans l’ensemble. Engagé physiquement, mais toujours un peu limité techniquement, il fait ce que d’autres autour de lui ne font pas : courir et presser. Assez pour mériter la moyenne.

Marchisio 6 : Parfait dans la récupération, il régale un bon ballon en fin de match pour Cuadrado. Souvent présent devant la surface adverse, le boulot de Sturaro lui permet de monter un peu plus qu’à l’accoutumée.

Pogba 5,5 : “Jour. Nuit. Jour. Nuit.” – Jacquouille la Fripouille dans Les Visiteurs, ou Pogba depuis des mois. Paul joue par moments puis s’éteint. Une frappe en début de seconde période, et puis pas grand chose derrière.

Alex Sandro 6,5 : De la volonté et des montées qui font mal. Technique balle au pied, il élimine avec une certaine facilité ses adversaires. Il tente même un tir en seconde mi-temps, mais n’est pas Caceres qui veut.

Dybala 7 : Il court plus qu’une mezz’ala, va chercher des ballons au milieu de terrain et distribue un caviar englouti par son coéquipier trop gourmand. Dès qu’il reçoit le ballon, on sent qu’il peut être dangereux. Il tente souvent sa chance, et casse la barre en fin de match.

Morata 5 : Premier match titulaire après un mois de banc. Alvaro commence fort et cavale, laissant sur place Rami plus d’une fois. Mais il s’éteint après son premier -gros- raté. Hanté par le fantôme de Mandzukic, il peine à saisir l’opportunité et à confirmer qu’il est l’homme européen de la Juve.

Cuadrado 6 : Entré en fin de match, il apporte son peps latin et régale une galette à Morata. Qui croque. Encore.

Allegri 6 : Il y a des statistiques qui ne trompent pas : Allegri n’a jamais terminé une poule de Champions League à la première place. Pourtant, il semble difficile de lui reprocher quelque chose vu le peu de joueurs qu’il avait à sa disposition. Car l’équipe était bien en place jusqu’au but et a dominé, en marchant, un Séville énervé. De la suffisance et une certaine facilité qui lui joue encore des tours.
Source:http://www.calciomio.fr

laisser un commentaire

J'ai un Gravatar Suivre ce topic